LIVRAISON GRATUITE POUR LES COMMANDES DE 49 $ OU PLUS
×

Expédition aux États-Unis?

Bienvenue! nous remarquons que vous visitez des Etats-Unis.

Pour faire du shopping aux Etats-Unis, rendez-vous sur us.neatfreak.com. Nous offrons une grande sélection avec les prix locaux et les délais d'expédition pour la livraison aux États-Unis

Emmenez-moi à us.neatfreak.com
  • Actualités
  • Pourquoi le nettoyage rend certaines personnes moins anxieuses

Pourquoi le nettoyage rend certaines personnes moins anxieuses

maniaque de la propreté! Accueil Organisation Société on
Pourquoi le nettoyage rend certaines personnes moins anxieuses

Un psychologue explique pourquoi les tâches ménagères entraînent moins de stress.

Pour un certain type de personne, prendre quelques minutes pour fouetter le Swiffer Wet sur le sol de la cuisine peut donner l’impression de ressentir les effets apaisants de la méditation. Même la vue d'une maison impeccable, surtout à la fin d'une longue journée stressante, peut sembler temporairement émousser tout ce qui les dérange.

Si vous faites partie de ces personnes, quelques explications pourraient expliquer pourquoi la propreté se traduit par moins de stress et d'anxiété, a déclaré Darby Saxbe, professeur assistant de psychologie à l'Université de Californie du Sud. «[Nettoyer] donne aux gens un sentiment de maîtrise et de maîtrise de leur environnement», dit-elle. «La vie est pleine d’incertitude et de nombreuses situations nous échappent, mais au moins nous pouvons affirmer notre volonté sur notre espace de vie. L'encombrement peut également être gênant visuellement et servir de rappel lancinant des tâches et des tâches non exécutées. »

D'un point de vue pratique, beaucoup de gens aiment aussi savoir qu'il est facile d'accéder à ce dont ils ont besoin. C'est frustrant de vivre dans un espace encombré où il est difficile de trouver des objets utiles, dit-elle. Ses recherches suggèrent même que les femmes qui trouvent que leur environnement familial est stressant ont une humeur plus déprimée pendant la journée, tandis que celles qui trouvent que leur maison est réparatrice éprouvent moins d'humeurs dépressives.

Cependant, tout le monde n’a pas la même affinité pour le nettoyage - un fait que vous savez peut-être trop bien si vous vous êtes déjà disputé avec un homme fort au sujet de l’état de l’évier de la cuisine. La personnalité peut en faire partie: de manière générale, les personnes qui aiment nettoyer peuvent être plus consciencieuses et plus minutieuses, dit Saxbe, tandis que les personnes qui ne l'aiment pas peuvent être plus spontanées et moins organisées.

La psychologie sous-jacente aux effets de nettoyage réduisant le stress pourrait également avoir une base évolutive. Les gens se tournent parfois vers des rituels - y compris le nettoyage - pour réduire le stress résultant d'autres aspects de leur vie, explique Martin Lang, anthropologue de l'évolution à l'Université Masaryk en République tchèque, qui étudie les comportements ritualisés. "L'esprit humain aime prédire les choses", ajoute Lang. «Nous aimons savoir ce qui va se passer car cela nous permet de survivre et d'extraire des ressources de l'environnement.»

Lorsque nous manquons de contrôle - ou que nous percevons que les choses sont chaotiques et imprévisibles - nous pouvons éprouver de l’anxiété. D'un point de vue évolutif, c'est censé être une impulsion utile, dit Lang. "Cela nous pousse à prendre des précautions et à essayer de contrôler notre environnement afin qu'il n'y ait rien d'étonnant qui pourrait potentiellement nous nuire."

D'autres facteurs sont également en jeu: «S'il y a de l'ordre dans la maison ou dans l'environnement, nous pouvons nous sentir en sécurité et comme si nous pouvions nous déplacer dans l'espace», dit Lang, ce qui pourrait aider à expliquer ses effets soulageant l'anxiété. Lorsque vous nettoyez, vous vous déplacez et vous vous comportez de manière prévisible, souvent répétitive. Cela seul "peut être un mécanisme cognitif qui peut aider les gens à faire face à l'anxiété", dit-il. Dans une étude, Lang a constaté que les personnes qui craignaient un discours public passaient un chiffon de nettoyage sur un objet plus de fois que celles qui ne le craignaient pas.

Aux extrêmes, cependant, la relation d'une personne avec le nettoyage peut être le signe d'un problème sous-jacent plus troublant. La peur des germes ou de la contamination, l'obsession d'avoir des choses symétriques ou dans un ordre parfait, un nettoyage excessif, et de commander ou d'arranger les choses d'une manière particulière et précise, par exemple, peuvent être des signes de trouble obsessionnel-compulsif, Selon l' Institut national de la santé mentale. Pendant ce temps, les personnes qui se sentent parfaitement à l'aise de vivre dans la misère peuvent avoir une activité réduite dans le cortex insulaire et l'amygdale du cerveau, la recherche suggère.

Mais si vous vous sentez mieux après une journée difficile, tout simplement en rangeant vos vêtements, il n'y a aucun inconvénient à faire fonctionner l'aspirateur lorsque l'humeur se met en place.